Renaître ici
station de sports d'hiver et d'été Ain
Retour aux résultats Parcours et itinéraires vélo
En forêt de Chambaran
Sports cyclistes • Itinéraire cyclotourisme
38980 Marnans

Téléphone : 04 76 36 25 86

Site web : http://www.terres-de-berlioz.com

L’immense parc naturel de Chambaran constitue le point d’orgue d’un circuit qui va aussi à la découverte d’une belle église romane et du plus ancien carillon de France.
Contact réservation
38980 Marnans

Téléphone : 04 76 36 25 86

Site web : http://www.terres-de-berlioz.com

Infos pratiques

Dates d'ouverture
Du 01/01 au 31/12. Sous réserve de conditions météo favorables.

Public

Niveau bleu - Facile

Tarifs

Gratuit

Confort et services

Aucune information

Activités

Aucune information

Descriptif détaillé

Le parc naturel de Chambaran: situé à Saint-Pierre-de-Bressieux, le parc naturel de Chambaran est l’un des plus vastes de France avec une superficie de 240 hectares clos. Ses 35 kilomètres de chemins permettent de découvrir des centaines d’animaux en liberté totale : cerfs, daims, mouflons, chevreuils, sangliers, oiseaux... Il comprend trois étangs (Fond Coully, Fontrouge et Étang Neuf), qui font la joie des pêcheurs amateurs de carpes, brochets et perches. Les églises du Chambaran: l‘église de Châtenay, consacrée en 1862, est un édifice de style néogothique qui conserve un riche mobilier liturgique en fonte moulée et des peintures murales. Son clocher abrite un carillon de 19 cloches, le plus ancien répertorié en France, classé aux monuments historiques. Le carillon sonne de mi-juin à mi-septembre tous les samedis de 18 h à 18 h 30. L’église romane Saint-Pierre-de-Marnans, à Marnans, datant du XIIe siècle, constitue un édifice majeur de l’art roman du Dauphiné, classé aux Monuments historiques. Chaque année, le festival «Les étés de Marnans» accueille des artistes dans cet édifice caractérisé par sa pureté et son austérité. Roybon: le village de Roybon, véritable capitale du Chambaran, est niché au coeur d’une immense forêt, avec en toile de fond, les montagnes du Vercors. Architecture locale : à Roybon, la quasi-totalité des maisons construites au siècle dernier présente des murs en galets. Ces galets se trouvaient dans les lits des rivières ou dans les champs. Histoire : Dans le contexte des guerres entre le Dauphiné et la Savoie, appartenant à l’une ou l’autre de ces principautés, de nombreux sites fortifiés s’égrenaient le long des zones frontalières. C’est le cas de Roybon, au centre de la forêt delphinale de Chambaran qui marqua jusqu’en 1355 l’un des confins du Dauphiné. Le rempart de Roybon s’ouvrait par trois portes : porte de Romans, porte de Saint-Vallier, porte de La Côte-Saint-André. Près du village, le lac de Roybon est un espace de loisirs avec des plages aménagées, des aires de jeux et de pique-nique, d’accès gratuit. Pour la pêche, des lâchers de truite sont régulièrement effectués.

Equipements
Aucune information