La collection de destinations
station de sports d'hiver et d'été Ain
La Comédie de Clermont : M.M.M.M.
Spectacle • Concert • Théâtre
18/10/2017

Salle Boris-Vian - Maison de la Culture

Rue Abbé-de-l'Épée
63000 Clermont-Ferrand

Téléphone : 04 73 17 01 80

Email : contact@lacomediedeclermont.com

Contact réservation

Salle Boris-Vian - Maison de la Culture

Rue Abbé-de-l'Épée
63000 Clermont-Ferrand

Téléphone : 04 73 17 01 80

Email : contact@lacomediedeclermont.com

Site web :

Infos pratiques

Dates d'ouverture
Mercredi 18 octobre 2017 à 20h30.

Tarifs

Aucune information

Confort et services

Aucune information

Activités

Aucune information

Descriptif détaillé

Au cœur de la rentrée littéraire, Jean-Philippe Toussaint revient sur scène avec les musiciens de The Delano Orchestra pour présenter l’adaptation de sa tétralogie Marie Madeleine Marguerite de Montalte, du nom de l’héroïne de ses livres. À l’occasion de la publication en un seul volume de l’ensemble du cycle romanesque autour de Marie, la Comédie propose une soirée unique pour (re)découvrir M.M.M.M., dont elle a accueilli la création en résidence en 2016, et amorcer la reprise du spectacle en tournée. De la richesse de l’écriture de Jean-Philippe Toussaint est née une forme scénique totalement hybride. Alexandre Rochon, auteur-compositeur-interprète, s’est emparé d’une œuvre qui accompagne sa musique depuis de nombreuses années. L’adaptation de scènes emblématiques tirées des romans par la confrontation entre la littérature, la musique et la vidéo célèbre, dans une vibration commune, la force du verbe romanesque. Ce qui frappe, c’est la pulsation de la fiction, la musicalité de l’écriture, la justesse du tempo ; ce sont les tableaux, le surgissement de vastes scènes très visuelles ; c’est le cinéma, en filigrane, restitué dans les images filmées par l’auteur à partir de séquences narratives précises ; c’est le drame, incarné par la fougue de Marie et l’esprit du narrateur, qui tournoie sans cesse entre ces deux êtres, déstabilise ou oriente leur choix, leur vie. Ce sont enfin les éléments, l’eau et la terre, et leur rapport à ces deux personnages, jamais dominés mais toujours portés par leur passion. Entre Tokyo, Paris, Pékin et l’île d’Elbe, se dessine le tempérament de la femme aimée à travers le questionnement d’un amour bousculé. Drapé du spectre de ses mots, des lumières et des musiques, l’écrivain apparaît tour à tour lecteur, narrateur et acteur. Quand il n’est pas l’incarnation même de Marie.

Equipements
Aucune information