La collection de destinations
station de sports d'hiver et d'été Ain
La Comédie de Clermont : Vader (père)
Spectacle • Danse
20/12/2017 - 21/12/2017

Salle Jean-Cocteau - Maison de la Culture

Rue Abbé-de-l'Épée
63000 Clermont-Ferrand

Téléphone : 04 73 17 01 80

Email : contact@lacomediedeclermont.com

Contact réservation

Salle Jean-Cocteau - Maison de la Culture

Rue Abbé-de-l'Épée
63000 Clermont-Ferrand

Téléphone : 04 73 17 01 80

Email : contact@lacomediedeclermont.com

Site web :

Infos pratiques

Dates d'ouverture
Du mercredi 20 au jeudi 21 décembre 2017 à 20h30.

Tarifs

Aucune information

Confort et services

Aucune information

Activités

Aucune information

Descriptif détaillé

Au croisement de la danse, du théâtre et de la musique, le collectif star de la danse belge Peeping Tom crée des performances surprenantes autour d’univers originaux que les artistes construisent collectivement pendant de longs mois de répétitions. Née de la rencontre entre l’Italo-Argentine Gabriela Carrizo et le Français Franck Chartier, tous deux danseurs et chorégraphes, la compagnie ne cesse de questionner la condition humaine à travers le prisme de huis clos familiaux. Après leur trilogie Le Salon, Le Jardin et Le Sous-sol, ils proposent avec Vader (Père), le début d’une nouvelle série intitulée Père-Mère-Enfants, pour bouleverser le regard porté sur ces figures emblématiques. Avec Vader, c’est donc la figure du « père » qui occupe le centre du plateau, un père vieillissant, présent-absent aux yeux de ceux qui l’entourent, un groupe hétéroclite allant du fils angoissé au personnel soignant d’une maison de retraite et de ses pensionnaires qui n’engendrent pas la mélancolie. Dans le cadre désuet à l’esthétique hyperréaliste de la salle des pas perdus, lieu où tout est possible, les interprètes, de 20 à 80 ans, se livrent à un incessant mouvement fait de gestes du quotidien qui deviennent de grandes échappées chorégraphiques. Ils chantent, ils dansent, ils parlent, font silence et se figent au gré de scènes à l’humour poignant, flirtant avec l’absurde, développant le cocasse des situations sans refuser le pathétique. La réalité tangible de ce lieu s’efface pour laisser place à un univers imaginaire foisonnant. Devant ces personnages si profondément humains, devant ce père facétieux qui s’absente du monde et de lui-même, l’amusement laisse parfois la place au vague à l’âme mais jamais au désespoir. Créée en 2014, la pièce a été récompensée du prix du meilleur spectacle de danse de l’année en Belgique, au Pays-Bas et en Catalogne.

Equipements
Aucune information