Renaître ici
station de sports d'hiver et d'été Ain
Retour aux résultats Parcours et itinéraires vélo
Fiche Cyclo-patrimoine n°10 - Au Cœur de Romans
Sports cyclistes • Véloroute et voie verte • Itinéraire cyclotourisme
Tour Jacquemart
26100 Romans-sur-Isère

Téléphone : 04 75 44 90 40

Email : infovalence@valenceromanstourisme.com

Site web : http://www.valence-romans-tourisme.com

A la découverte du centre historique de Romans
Contact réservation
Tour Jacquemart
26100 Romans-sur-Isère

Téléphone : 04 75 44 90 40

Email : infovalence@valenceromanstourisme.com

Site web : http://www.valence-romans-tourisme.com

Infos pratiques

Dates d'ouverture
Toute l'année.

Tarifs

Gratuit.

Confort et services

Aucune information

Activités

Aucune information

Descriptif détaillé

01 - Départ Tour Jacquemart Au XVème siècle, les consuls, maires de la ville, voulant asseoir leur pouvoir face aux chanoines de la collégiale Saint Barnard, mais aussi rythmer le travail de la population, décident d’installer une horloge au sommet de cette tour. Un automate frappe les heures à l’aide d’un marteau. Il prendra avec le temps le nom de Jacquemart. Il porte le costume des gardes bourgeoises du quartier Jacquemart. 02 - Côte Jacquemart On peut admirer de belles maisons aux fenêtres à meneaux. Les rez-de-chaussée étaient occupés par des boutiques aux larges arcades. 03 - Hôtel Nugues 18 rue de l’Armillerie Cet hôtel particulier " Renaissance " s’ouvre par un portail en plein cintre orné de pointes de diamants. A l’intérieur, les loggias à balustres s’inspirent du style italien. 04 - Maison Commune 25 rue de l’Armillerie Premier hôtel de ville de Romans du XIVème siècle jusqu’à la Révolution, elle garde le souvenir d’une maxime subversive à l’égard des chanoines qui fait référence à l’esprit frondeur des Romanais : " Romans se gouverne par ses bonnes coutumes et ses bons citoyens ". 05 - Hôtel Bruel " Le Clarisse " 2, rue de l’Ecosserie Hôtel particulier " Renaissance ". 06 - Place Maurice Faure Sur cette place, depuis le Moyen Âge, se tiennent les marchés. On peut admirer les façades XVI-XVIIXVIIIèmes et la tourelle " Renaissance " de l’hôtel Sablières au numéro 11. Aux numéros 22 et 24, deux hôtels " Renaissance " avec de belles cours intérieures, loggias et puits. 07 - Place Puits-du-Cheval Une légende raconte que des jeunes gens éméchés auraient chevauché un cheval, incarnation du diable. Se rendant compte de leur erreur, ils invoquent Dieu. Le cheval est alors englouti dans un gouffre et, depuis, une source jaillit à cet endroit. 08 - Rue Port Rivail En face de la fontaine, cette rue en pente descendait vers l’Isère navigable. 09 - Rue Pêcherie Elle doit son nom à un vivier à poissons alimenté par d'abondantes sources et appartenant aux chanoines de la collégiale. Aux numéros 31 et 33, maison du XVème siècle avec encorbellement, construite en tuf pour les parties hautes et en molasse pour les parties basses. 10 - Place de la Presle Ce quartier a été jusqu'au XIXème siècle le cœur industriel de Romans. Le canal de la Martinette et celui dérivé de la rivière Savasse faisaient fonctionner de nombreux moulins et alimentaient des tanneries. Trois maisons aux balcons de bois évoquent le travail des tanneurs. Rivière et canaux sont aujourd'hui cachés sous le béton mais on peut encore voir une partie de la Martinette au pied des maisons des tanneurs. L'escalier Josaphat permet de rejoindre la rue Pêcherie. Son nom est lié aux stations du Chemin de Croix ainsi qu’à la présence du vallon de la Presle rappelant la vallée de Josaphat à Jérusalem. 11 - Quai Dauphin Près du Pont Vieux, dans une maison lui appartenant, le Dauphin Humbert II signa, en 1349, le transport du Dauphiné à la France. Le nom de quai Dauphin rappelle cet événement. 12 - Collégiale Saint Barnard Parvis Jean XXIII Barnard, archevêque de Vienne, crée en 837 sur la rive droite de l’Isère un monastère bénédictin, remplacé au Xème siècle par un collège de chanoines. L’actuelle nef gothique est élevée sur les murs de l’époque romane. Autour de la voûte en croisée d’ogive, une élégante galerie, le triforium, participe avec les vitraux à l’éclairage de l’édifice. On peut admirer dans le chœur d’étonnantes peintures murales d’inspiration méditerranéenne du XIVème siècle et, dans la chapelle du Saint Sacrement, la tenture brodée du Mystère de la Passion réalisée au XVIème siècle. 13 - Hôtel de Clérieu Place aux Herbes Au Xème siècle, les seigneurs de Clérieu construisent un donjon. Vers1360, la maison fortifiée devient un atelier monétaire delphinal puis royal. Une porte fortifiée surmontée de mâchicoulis sculptés de têtes de lions est édifiée vers 1450. Dans la cour intérieure, un élégant escalier à vis de style gothique flamboyant dessert les étages et le donjon. Cet hôtel digne des rois accueillit Louis XII en1511 et Henri III en 1575. 14 - Rue des Trois Carreaux Rue médiévale avec pavés en " têtes de chats ". À l'angle de la rue Merlin et de la rue des Clercs, on peut remarquer une maison avec " échauguette ". 15 - Hôtel Dochier 4 rue des Clercs Encadrement de porte " Renaissance " avec en médaillon, très abîmé, le visage d'un homme et d'une femme. Un couloir voûté de style gothique flamboyant permet l'accès à une cour intérieure avec loggia et à une élégante montée d'escaliers à vis. 16 - Place Saint Nicolas Église bâtie au Moyen Age sous le vocable de Saint Nicolas, patron des bateliers, elle est ravagée pendant les Guerres de Religion. Elle sera reconstruite et restera église paroissiale jusqu’en 1989, date à laquelle elle sera confiée à l’Église apostolique arménienne et remarquablement restaurée. 17 - Rue des Remparts Saint Nicolas Vestiges des remparts du XIVème siècle. 18 - Musée International de la Chaussure Rue Bistour Installé dans l’ancien couvent de la Visitation, créé au XVIIème siècle, le musée abrite une collection remarquable de plus de 20 000 objets ayant trait à la chaussure, illustrant 4 000 ans d’histoire sur 5 continents.

Equipements
WC publics
Parking à proximité